Accueil > Dossiers > Réglementation, planification > Municipales 2020 : 2 pieds 2 roues évalue le programme modes actifs des (...)

Municipales 2020 : 2 pieds 2 roues évalue le programme modes actifs des candidats

Synthèse et analyse des réponses à notre questionnaire

En juillet dernier, 2 Pieds 2 Roues a présenté 10 propositions majeures pour redonner aux modes actifs toute la place qu’ils méritent sur l’agglomération toulousaine, au bénéfice de tous. Ce document a été partagé avec les différentes listes candidates à Toulouse :
https://www.2p2r.org/IMG/pdf/municipales2020_propositions_2p2r_final_v2.pdf

Au mois de janvier, nous avons invité toutes les listes déclarées à se positionner sur ces propositions en répondant à un questionnaire en ligne. 8 listes ont ainsi répondu à notre questionnaire : https://municipales2020.parlons-velo.fr/e/11265

Le 28 février, 1000 cyclistes et piétons manifestaient à Toulouse pour demander plus d’ambition pour les modes actifs. Le lendemain, nous avons organisé un débat public avec les candidats (vidéos disponible sur notre page), et avons pu approfondir certains points. Nous vous proposons aujourd’hui une synthèse des positions des différentes listes par rapport à nos questions majeures, disponible ci-dessous.

Les candidats qui sont le plus favorables à nos propositions sont ainsi Nadia Pellefigue et Antoine Maurice. Antoine Maurice va au-delà de nos préconisations budgétaires en proposant 50 M€/an en investissements vélo, et Nadia Pellefigue souhaite réduire de moitié la place de la voiture à Toulouse.
Pierre Cohen et Pauline Salingue s’affichent également très favorables aux modes actifs, mais Pierre Cohen manque de volontarisme sur la Zone à Faibles Émissions (ZFE), quant Pauline Salingue, elle ne souhaite pas piétonniser le pont neuf.
Frank Biasotto est plus mesuré sur les modes actifs, et ne souhaite ni piétonniser le pont neuf, ni la ville à 30 km/h. Jean-Luc Moudenc n’adhère à aucune de nos propositions pleinement, mais propose le pont St Pierre sans voitures.
Quentin Charoy ne prend pas position sur un grand nombre de nos demandes, quant à Quentin Lamotte, il ne souhaite pas privilégier les modes actifs aux dépends de la voiture.

Notre méthodologie : pour chaque question, nous avons pris en compte la réponse du candidat (« je m’engage », « je ne m’engage pas », « je suis indécis ») et analysé sa réponse détaillée, afin de déterminer si son soutien à notre proposition était total, partiel ou si au contraire il n’y était pas favorable. Nous avons considéré qu’une réponse indécise non argumentée était équivalente à une position non favorable.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Mis à jour le samedi 7 mars 2020

  • Le Journal des Mobilités Actives

    Le journal Hiver 2020 est sorti, découvrez le en ligne !

    ici
  • Vélobs

    Les applications web et android qui permettent de faire remonter vos observations sur le réseau cyclable !

    ici
  • AYAV

    ici
  • Comm Presse

    Liste des communiqués de presse

    ici
  • FAQ

    Besoin d’une info ? Voici un aperçu des questions fréquentes que l’on reçoit.

    ici
  • Velomax

    L’outil qui affiche toutes nos propositions d’aménagements

    ici

Adhérez !

Accédez à la page ici