Accueil > Dossiers > Aménagements > Autres aménagements > Aménagements urbanisme tactique : pistes cyclables expérimentales

Aménagements urbanisme tactique : pistes cyclables expérimentales

Depuis le 11 mai, les déplacements ont repris avec une nécessaire distanciation physique entre concitoyens. Les transports en commun ne peuvent pas accueillir les usagers à pleine capacité.

La marche et le vélo sont donc des moyens de déplacements appropriés qui permettent la distanciation physique si l’espace public est aménagé en conséquence. Ainsi, 2P2R a fait des propositions afin que des aménagements légers soient mis en place rapidement.

L’aménagement antérieur des rues ne laissait que peu d’espace aux piétons et cyclistes, de ce fait nos villes et quartiers sont devenus des lieux de passage où peu de personnes s’arrêtent.

La pandémie a révélé un aspect nouveau que les transports en commun ne pouvaient plus assurer tous les déplacements journaliers en respectant la distanciation physique, et cela va durer. Un vaccin ne sera pas trouvé de suite. De nombreux déplacements peuvent se faire à pied ou à vélo. Pour cela il faut avoir des liaisons continues.

Dans l’agglomération toulousaine, on avait cependant beaucoup de discontinuités,
certaines d’entre elles sont en train de disparaître grâce à l’urbanisme tactique.

Au cours des 3 dernières semaines Toulouse Métropole a mis en place des aménagements temporaires qu’on pourrait appeler pistes cyclables expérimentales et aménagements piétons expérimentaux, ces pistes cyclables expérimentales sont situées sur le REV (Réseau Express Vélo) publié par TISSEO Collectivités et ont vocation à être pérennisées. Des ajustements pour tenir compte des remontées des utilisateurs et riverains sont à prévoir.

Pour les pistes cyclables expérimentales, voici la liste des réalisations au 15 mai 2020, leurs avantages et améliorations possibles (qui pourraient rapidement être faites par la Métropole)

Avenue Etienne Billières

1er aménagement réalisé qui permet de supprimer une discontinuité entre St Cyprien et l’Avenue de Grande Bretagne, on est ainsi passé d’une 2*2 voies voitures et bus et 2*1 voies + contre-allées souvent encombrées par des automobilistes qui allaient faire leurs achats à 2*1 voie voiture/bus et surtout 2*1 voie vélo. La vitesse est abaissée à 30 km/h. Les contre allées restent en 2*1 contre-allée voiture/vélo/piéton.

Avantages

  • cette piste cyclable sécurise les déplacements vélos grâce à une séparation physique
  • la vitesse 30km/h est respectée au vu des vitesses sur les radars pédagogique dans chaque sens
  • Les piétons ont plus d’espace dans la contre allée pour accéder aux commerces.

Inconvénients

  • La chaussée a besoin d’être refaite et la délimitation avec la voie routière améliorée (marquage T3 5U classique de bande cyclable avec continuité devant les entrées sorties de contre-allées et rues adjacentes. Les travaux de réfection de chaussée sont prévus ainsi que la pose de potelets jaunes fixes.

Remarques :

  • L’aménagement en continuité vers l’Avenue de Grande Bretagne est attendu par les personnels travaillant à l’Hôpital Purpan et ses environs, ainsi que plus loin pour accéder à la Zone Aéroportuaire (Blagnac, Saint Martin du Touch, Colomiers). Cette piste cyclable expérimentale a été annoncée par la métropole pour une réalisation avant fin mai.
  • Devant les commerces des places de parking devraient être réservées pour les achats et non pour le stationnement résidents, cela éviterait le stationnement en double file. Quelques places devant les commerces pourraient être aménagées en stationnement vélo pour effectuer ses achats quotidiens.
  • La contre allée pourrait être transformée en zone de rencontre à 20km/h pour faciliter les déplacement piétons.

Avenue Jean Rieux

Cet aménagement partiel est réalisé sur 150m dans le sens descendant en supprimant une voie voiture et créant une voie vélo sur 2 tiers de voie.
Les plots de séparation ont été enlevés.

Avantages :

  • Cet aménagement partiel sur 150m dans le sens descendant permet un accès sécurisé et rapide au feu par les cyclistes

Améliorations Possibles :

  • L’enlèvement des balises à l’entrée ne guide pas les conducteurs motorisés vers leur chaussée. Les potelets fixes pourraient apporter une solution
  • Dans la montée les vélos roulant lentement se font frôler par les voitures qui « doublent » sans respecter le 30 km/h. Il manque une limitation à 30km/h matérialisée (avec radar pédagogique) et interdiction de doubler dans le sens montant avec le symbole piste partagée vélo/voiture au sol.

Remarques :

  • L’amélioration de l’aménagement pourrait être facilement fait en créant 2 bandes cyclables unidirectionnelles (1 montante et 1 descendante) en laissant 2*1 voie voiture au milieu.

Bd Silvio Trentin et Bd des Suisses

Cet aménagement entre la Barrière de Paris le Chemin du Sang de Serp résout une grosse discontinuité cyclable.
Avantages :

  • Supprime une discontinuité majeure entre la Barrière de Paris ou de nombreuses pistes cyclables arrivent et le Bd de Suisse
  • Sens Barrière de Paris vers Bd de Suisse
    • Une file de voiture est supprimée à l’arrivée de l’Avenue d’Elche, ce qui facilite la traversée vélo et limite les vitesses véhicules motorisés.
  • Sens Bd de Suisse vers Barrière de Paris
    • Bien réalisé dans le sens Bd de Suisse vers Barrière de Paris

Améliorations possibles :

  • Sens Barrière de Paris vers Ch du Sang de Serp
    • L’engagement depuis la barrière de Paris n’est pas aisé, on pourrait matérialiser le partage de la route avec un symbole vélo.
    • La partie partagée avec les véhicules motorisés n’est pas ralentie et des vitesses au-dessus de 50km/h sont courantes en allant vers le périphérique depuis la Barrière de Paris. La vitesse devrait être abaissée à 30km/h avec un radar pédagogique.
    • Les murs d’eau peuvent être remplacés par des potelets fixes avant le croisement de l’Avenue d’Elche pour éviter leur déplacement par le vent et les véhicules

Remarques :

  • Toutes les routes arrivant à la Barrière de paris devraient être ralenties à 30 km/h au minimum 50m avant
  • Depuis la Partie Barrière de Paris jusqu’au début de la piste protégée avant la rue Jules Verne (49 Bd Silvio Trentin) la circulation devrait être ralentie à 30 km/h avec radar pédagogique

    , ainsi qu’au niveau du croisement avec l’Avenue d’Elche,

    les murs d’eau déviant les véhicules avant le croisement Avenue d’Elche seront à lester fortement ou à fixer au sol,

Une information des commerçants sur la traversée de la piste cyclable à vitesse réduite et ouvrir la portière à la Hollandaise avec la main droite, permettra de limiter au maximum les incidents.

  • En complément, il manque sur le Bd de Suisse une portion de piste cyclable dans le sens Ponts Jumeaux vers Bd Silvio Trentin sur 50 m entre Impasse de Berne et Rue Anna Politkovskaia.

Route de Saint Simon :

Cet aménagement entre les Arènes et le passage de rocade la Cépière résout une grosse discontinuité cyclable. La route de Saint Simon passe ainsi de 2*2 voies voiture à 2*1 voie voiture avec une large piste cyclable dans chaque sens, séparée de la route.

Avantages :

  • Supprime une discontinuité majeure entre le Mirail et les Arènes.
  • Les pistes cyclables sont bien protégées et séparées des voies voitures, avec de nombreux sas vélos ainsi que de nombreux panneaux M12 (tourne à droite) aux carrefours.
  • Ce nouvel aménagement permet un accès sécurisé aux nombreux établissements scolaires de la zone et libère les trottoirs pour plus de distance physique pour les piétons.

Améliorations Possibles :

  • Prolonger le marquage jusqu’au cédez le passage du rond-point pour éviter le cisaillement de trajectoire des voitures.
  • Manque l’aménagement des traversées et le jalonnement entre la fin de piste cyclable en arrivant sur le rond-point de La Cépière avec la piste cyclable permettant le passage de la rocade séparé du trafic automobile et un marquage sur le rond-point du cheminement cyclable.
  • Mettre en place un marquage spécifique de bande cyclable (T3 5U) et supprimer ainsi la bande neutralisée. Les bandes cyclables pourront ainsi être élargies à 2 voire 2.5m, ce qui est préconisé par le CEREMA pour permettre un dépassement entre cyclistes. Ce marquage devra être continu aux intersections où la bande cyclable est prioritaire.
Version imprimable de cet article Version imprimable

Mis à jour le mardi 19 mai 2020, par Adrien Warnan, Emmanuel Dupas

  • Le Journal des Mobilités Actives

    Le journal printemps 2020 est sorti, découvrez le en ligne !

    ici
  • Vélobs

    Les applications web et android qui permettent de faire remonter vos observations sur le réseau cyclable !

    ici
  • AYAV

    ici
  • Comm Presse

    Liste des communiqués de presse

    ici
  • FAQ

    Besoin d’une info ? Voici un aperçu des questions fréquentes que l’on reçoit.

    ici
  • Velomax

    L’outil qui affiche toutes nos propositions d’aménagements

    ici

Adhérez !

Accédez à la page ici